Raffinage et Pétrochimie

" Le pétrole brut est une huile minérale que l’on trouve à l’état naturel dans le sous-sol. Il est composé d’un mélange de molécules d’hydrocarbures avec diverses combinaisons d’atomes d’hydrogène et de carbone. L’approvisionnement de la raffinerie en pétrole brut s’effectue exclusivement par bateau. "

Le raffinage

Le raffinage du pétrole brut consiste à séparer les hydrocarbures en fonction de leur volatilité (facilité à passer de l’état liquide à l’état de vapeur), c’est-à-dire de leur température d’ébullition, en une série de produits de densités différentes. Les produits obtenus seront pour certains directement commercialisables, les autres devront subir des traitements complémentaires de conversion ou d’épuration.

Le processus de raffinage comprend quatre opérations :

  1. La séparation (colonnes de distillation) : elle s’effectue en fractionnant le pétrole brut par distillation en plusieurs produits de base sans changer leur structure. Les plus légers (moins chargés en carbone) sont recueillis au sommet des colonnes de distillation, les plus lourds au fond.
  2. La transformation : elle s’effectue sous l’action combinée de la chaleur, de la pression et en présence ou non d’un catalyseur : soit en brisant la structure moléculaire pour obtenir des produits plus légers (par exemple le craquage catalytique), soit en modifiant la structure moléculaire de certains hydrocarbures pour en changer les propriétés (par exemple le reformage).
  3. L’épuration : il s'agit de la suppression de produits indésirables tels que le soufre.
  4. Le mélange : il s'agit de l'association de plusieurs produits de base pour obtenir des produits commercialisables, conformes aux spécifications.

La pétrochimie

La pétrochimie est l’art de transformer des ressources fossiles ou de biomasse (gaz, charbon, pétrole, naphta, éthane…) en produits du quotidien.

Ainsi grâce aux procédés de vapocraquage (1) et de reformatage catalytique (2), il est possible de créer des réactions chimiques permettant l’obtention de différents produits finis (plastiques, fibres textiles, adhésifs, détergents, médicaments…).

  • (1) Le vapocraquage consiste à alléger le naphta (essence lourde), afin d’obtenir des hydrocarbures plus légers : les oléfines (éthylène, propylène, butène, butadiène).
  • (2) Le reformage catalytique consiste à faire chauffer à plus de 500°C le naphta, afin d’obtenir des solvants, comme le benzène ou le toluène.