En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies notamment pour réaliser des statistiques de visites afin d’optimiser la fonctionnalité du site.
Ok, tout accepter
Personnaliser
Please check an answer for every question.
Nous utilisons des cookies pour personnaliser le contenu, fournir des fonctionnalités et analyser notre trafic. Nous partageons également des informations sur votre utilisation de notre site avec nos partenaires médiatiques et analytiques, qui peuvent les combiner avec d'autres informations que vous leur aurez fournies ou qu'ils ont recueillies lors de votre utilisation de leurs services.

07/06/2019 Actualités

Grand Arrêt 2019 : des levages exceptionnels

Invalid Scald ID.

Les travaux du Grand Arrêt de la plateforme de Donges (avril-juin) se poursuivent sur la plateforme.

Ils permettent notamment au site de se moderniser et de mener d’importants investissements pour améliorer son intégrité et la disponibilité des unités de production.

Plusieurs grues ont ainsi émergé : des levages d’équipements, dont certains exceptionnels, ont eu lieu.

Le remplacement des cyclones (= récupérateurs de poussières dans les fumées) de l’unité de craquage catalytique (FCC)

Les cyclones -120 tonnes, 15m de long, 6,20 de diamètre- conçus par une entreprise américaine, ont été construits en Italie et Belgique depuis 18 mois, puis assemblés près d’Anvers.

C’est au bout d’une longue épopée marine et terrestre qu’ils ont été réceptionnés à la raffinerie en mars, nécessitant, entre les quais de Montoir-de-Bretagne et Donges, l’élagage d’arbres, le débranchement provisoire de câbles électriques, le retrait de certains candélabres et le creusement d’une route interne de la raffinerie sur 7cm. A une vitesse de 5km/h maximale, le convoi a mis plusieurs heures à parvenir au terme de son parcours.

C’est avec à une grue à chenilles spécifique, réservée depuis plus de 6 mois, que la manœuvre s’est déroulée le 20 mai.

Le remplacement complet et d’un seul tenant d’une colonne de 37m de haut.

La colonne, d’un poids de 100 tonnes, remplace maintenant sa jumelle arrivée en fin de cycle sur l’unité de reforming (essence). Elle a nécessité 12 mois de fabrication et la fabrication d’un four-tunnel spécifique, dans les ateliers de la société normande Agriande.

Le convoi de 50m de long a mis 9 jours pour atteindre les portes de la raffinerie en mars dernier.

A eux-seuls, ces deux projets représentent un investissement de près de 3M€.