En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies notamment pour réaliser des statistiques de visites afin d’optimiser la fonctionnalité du site.
Ok, tout accepter
Personnaliser
Please check an answer for every question.
We use cookies to personalise content, to provide social media features and to analyse our traffic. We also share information about your use on our site with our socal media and analytics partners who may combine it with other information that you've provided to them or that they've collected from your use of their services.

Lexique

Ce lexique regroupe un certain nombre de termes spécifiques à nos domaines d'activité et tout particulièrement l'exploration pétrolière.

Cliquez sur les lettres ci-dessous, pour accéder plus rapidement aux contenus.

A

B

C

D

E

F

G

H

I

J

M

N

O

P

R

S

T

U

V

 

A

  • Additifs : produits pour le revêtement du verre (bouteilles, bâtiment), la production de catalyseurs, l'amélioration des matières plastiques (résistance aux chocs, aux UVA).
  • Adhésifs : colles, mastics, enduits de pose pour le bâtiment, les revêtements sols et murs et carrelage (Bostik ® , Bostik-Mang ® , Miplacol ® , Quelyd ® , Sader ® , Simson ® , Ardar ® ) ; colles, mastics, mortiers et enduits pour le bricolage et la décoration pour le grand public (Araldite ® , EvoStik ® , Pâte à coller ® , Quely ® , Sader ® , Sakmix ® et SB Mercier ® ) ; colles et adhésifs industriels pour l'emballage, le papier et le carton (Alfo ® , Bostik ® , Colflex ® , Enocol ® , Freemelt ® , Nipweld ® , Subo ® , Thermelt ® , Thermoresol ® , Topfix ® et Vinylone ® ), colles d'assemblage pour l'industrie (automobile et équipements, électroménager, bouchons, reliure, enveloppes, meubles, textile), adhésifs pour non tissés à usage unique, articles d'hygiène, changes pour enfants (Lora ® , Sécurance ® ).
  • Aromatiques : ensemble de produits liquides obtenus à la suite du craquage et de la distillation de charges pétrolières. Les aromatiques sont : le benzène, le toluène et les xylènes. Ils trouvent des applications dans la fabrication de grandes matières plastiques (polystyrène, PET - polyéthylène téréphtalate ou polyesters) ou de grands intermédiaires chimiques, et peuvent, comme le toluène, entrer dans la composition de certaines formules utilisées comme solvants.
  • Atome : particule d'un élément chimique formant la plus petite partie qui puisse se combiner.
  • Azote : corps simple gazeux (N), entrant à 80% dans la composition de l'air. L'azote est un des principaux éléments dont plantes et animaux ont besoin pour se nourrir.

> retour

B

  • Bactéricide : se dit d'un produit capable de détruire les bactéries.
  • Bactérie : micro-organisme unicellulaire. Ni végétaux, ni animaux, les bactéries forment un règne autonome.
  • Baril : unité de mesure de volume du pétrole brut équivalant à environ 159 litres, utilisée couramment dans l'industrie pétrolière, en particulier aux Etats-Unis et en Grande-Bretagne. Son origine remonte aux tonneaux qui servaient à transporter les liquides au temps de la marine à voile.
  • Baril équivalent pétrole (bep) : terme utilisé pour comparer la valeur énergétique du gaz par rapport au pétrole brut. 1 125 m3 de gaz = 7,4 bep.
  • Biodiversité : diversité des espèces, des milieux naturels et des gènes qui composent le monde vivant. Dans son sens le plus large, la biodiversité désigne l'ensemble de la vie sur Terre. Mais on parle aussi de la biodiversité d'un territoire, d'un pays, d'une forêt, etc.
  • Brent : nom d'un champ pétrolier de mer du Nord situé en zone britannique. Le prix du pétrole de ce champ sert de référence sur le marché de Londres.
  • Bride de chargement : ensemble des installations permettant l'évacuation du pétrole brut vers une raffinerie.
  • Brut (pétrole) : pétrole non raffiné.

> retour

C

  • Carbone : corps simple (C), très répandu dans la nature et présent dans tous les organismes vivants.
  • Casing : terme anglo-saxon pour désigner le tubage.
  • Catalyseur : composé chimique qui favorise ou provoque une réaction par sa seule présence ou par son intervention.
  • Cogénération : production simultanée d'énergies électrique et thermique à partir d'un combustible (gaz, fioul ou charbon).
  • Comité Exécutif (COMEX) : instance décisionnelle, le COMEX de Total met en oeuvre la stratégie définie par le Conseil d'administration et autorise les investissements correspondants. Il prépare les décisions du ressort du Conseil d'administration, et est composé d'un président, d'un vice-président et de 5 membres. C'est une des instances de direction du Groupe (l'autre étant le Comité directeur).
  • Concession pétrolière : titre minier accordé par un état donnant le droit à une société pétrolière d'explorer et/ou d'exploiter un territoire défini.
  • Conversion : opération de raffinage visant à transformer les produits lourds (fuel lourd) en produits plus légers ou moins visqueux (essences, carburéacteurs...).
  • Craquage catalytique : cette opération de conversion s'effectue à très haute température (500°C) et en présence d'un catalyseur. Elle permet de casser les grosses molécules d'hydrocarbures en petites molécules.

> retour

D

  • Degré API (American Petroleum Institute) : mesure définie par l'American Petroleum Institute qui permet de classer les pétroles bruts selon leur densité : léger (supérieur à 31,1° API), moyen (de 22,3 à 31,1° API), lourd (de 10 à 22,3° API), extra lourd (inférieur à 10° API).
  • Dessalage : évacuation des sels contenus dans le pétrole brut. Le dessalage est effectué de préférence avant la commercialisation d'un pétrole brut et obligatoirement avant son raffinage.
  • Distillation : opération du processus de raffinage qui permet de fractionner le pétrole en un certain nombre de produits.
  • Distribution : ensemble des opérations visant à acheminer, stocker et vendre les produits pétroliers.

> retour

E

  • Event : système de sécurité d'évacuation des gaz destiné à éviter les surpressions dangereuses.
  • Exploitation d'un champ pétrolier : ensemble des opérations comprenant la conduite et la maintenance des installations d'un champ pétrolier en vue de l'obtention de produits pétroliers commercialisables.
  • Exploration pétrolière : ensemble des opérations, préliminaires à l'exploitation, permettant de mettre en évidence l'existence de gisements d'hydrocarbures.

> retour

F

  • Fertilisants : produits à usage agricole permettant l'apport d'azote, de phosphore et de potasse aux grandes cultures céréalières, fourragères et maraîchères.
  • Forage : ensemble des opérations qui consistent à pénétrer dans le sous-sol à l'aide d'outils appropriés soit pour des études géologiques, soit pour l'extraction de fluides contenus dans les terrains traversés. Au sens passif, on emploie ce terme pour désigner le trou résultant d'un forage ou même pour un puits terminé.
  • Forages dirigés : le forage le plus courant est vertical mais, pour différentes raisons, on peut être amené à forer en incliné.
  • Forages horizontaux : prolongement extrême du forage dirigé ; le trou est percé en suivant une couche horizontalement.
  • Forer (forage) : percer un trou dans le sol à l'aide d'une machine adaptée.

> retour

G

  • Gazoduc : ensemble de canalisations destinées au transport du gaz ou d'un produit pétrolier gazeux.
  • Gisement pétrolier : ensemble de réservoirs ou de niveaux conventionnellement regroupés et délimités géographiquement, contenant des fluides présentant un intérêt.
  • GNL (gaz naturel liquéfié) : terme utilisé pour désigner le gaz naturel refroidi à - 163°C, température à laquelle il prend une forme liquide qui permet son transport par un méthanier.
  • GPL (gaz de pétrole liquéfié) : terme généralement utilisé pour désigner un condensé raffiné ou transformé du pétrole (butane, propane).

> retour

H

  • Huile : autre nom donné au pétrole brut.
  • Hydrocarbures : le pétrole brut et le gaz naturel sont constitués d'un grand nombre de molécules que les chimistes désignent sous le nom d'hydrocarbures en raison de l'hydrogène et du carbone dont ils sont formés. Par extension, le pétrole brut et le gaz naturel sont aussi fréquemment appelés hydrocarbures.
  • Hydrogène : corps simple (H), en général à l'état gazeux, c'est le plus léger des gaz. Il est très inflammable. Combiné à l'oxygène, il forme de l'eau, au carbone, des hydrocarbures.

> retour

I

  • Indice d'octane : dans le moteur à essence, la combustion doit être provoquée par l'étincelle de la bougie. Il faut donc éviter que le carburant ne s'enflamme de lui-même du fait des conditions de pression et de température élevées régnant dans la chambre de combustion avant l'étincelle. C'est l'indice d'octane qui mesure la résistance d'un carburant à l'auto-inflammation. Plus l'indice d'octane est élevé, plus le carburant résiste à l'auto-inflammation.
  • Isomérisation : transformation en un composé isomère, c’est à dire en une molécule dont la composition élémentaire est identique, mais dont la disposition des atomes diffère. Deux composés sont dits identiques s’ils ont la même formule brute mais des formules développées différentes.

> retour

J

  • Jet : carburant pour les avions, le jet est obtenu par distillation et après adoucissement. Ce dernier traitement permet d’éliminer toute trace de mercaptans (molécules soufrées très légères). Le jet fait partie de ce qu’on appelle les produits blancs en raison de leur transparence.

> retour

M

  • Marge de raffinage : caractérise la différence entre la valeur des produits finis (essence, kérosène, gazole, fioul domestique, fioul lourd...) sur le marché et celle du pétrole brut.
  • Mercaptans : molécules soufrées de faible masse moléculaire et donc très légères.
  • Méthanier : navire conçu pour transporter du gaz naturel liquéfié.
  • Molécule : ensemble d'atomes chimiquement reliés entre eux et électriquement neutre.

> retour

N

  • Naphta : distillat du pétrole, le naphta est un intermédiaire entre l’essence et le kérosène. Il fait partie des produits dits légers en raison de la faible masse moléculaire des hydrocarbures qui le compose.
  • Neutron : particule de charge électrique neutre et composante des noyaux des atomes.

> retour

O

  • Offshore : terme anglo-saxon qui désigne les gisements et les installations pétrolières situés en mer. Voir "Deep offshore".
  • Oléfines : ensemble de produits (gaz) obtenus après craquage de charges pétrolières. Les oléfines sont : l'éthylène, le propylène et le butadiène. Ces produits trouvent des applications dans la fabrication de grandes matières plastiques (polyéthylène, polypropylène, PVC, etc.), dans la production d'élastomères (polybutadiène...), ou dans la fabrication de grands intermédiaires chimiques.
  • Oléoduc : conduite de pétrole (anglais Pipe-line).
  • OPEP : sigle de l'Organisation des Pays Exportateurs de Pétrole.
  • Oxygène : corps simple, souvent à l'état gazeux, qui combiné à l'azote, forme l'air que l'on respire.

> retour

P

  • Particule (élémentaire) : composante fondamentale de la matière. La notion "d'élémentaire" évolue avec le temps, au fur et à mesure des découvertes de la physique.
  • Pétrochimie & grands polymères : secteur regroupant les grands intermédiaires de base de la pétrochimie, les fertilisants, les dérivés du chlore et les grands polymères : polyéthylène, polypropylène, polystyrène et PVC. Il bénéficie d'une forte intégration avec le raffinage de Total.
  • Pétrole : "huile de pierre", du latin "petra oleum". Liquide huileux inflammable, dont la couleur varie du jaune au noir, qui se compose d'hydrocarbures très divers et que l'on trouve dans les couches sédimentaires de l'écorce terrestre.
  • Pipe : terme anglais désignant une canalisation en général.
  • Pipeline ou oléoduc : l'expression "pipeline" englobe la ligne de tubes dans laquelle s'écoule le pétrole ou un produit pétrolier liquide et les installations nécessaires à l'exploitation (stations de pompage, bacs intermédiaires).
  • Plate-forme : ensemble des installations surélevées en mer, servant à exploiter les gisements marins, en supportant les équipements nécessaires au forage et à l'exploitation pétrolière en mer.
  • Polyethylène : matériau plastique utilisé pour la fabrication d'emballages alimentaires et non-alimentaires, de tubes pour le transport de l'eau et du gaz, de câbles électriques, de feuilles (sacs, films agricoles, films de sur-emballages...) et de pièces pour l'automobile (réservoirs essence).
  • Polymères techniques : matériaux plastiques caractérisés par leur résistance aux conditions extrêmes (corrosion, rayons UV, hautes et basses températures) et utilisés dans les industries du revêtement (peintures anti-corrosion pour tubes et façades), de l'automobile, de la chimie, de l'électronique, du pétrole et du gaz, commercialisés sous les marques Rilsan ® (polyamides de spécialités) et Kynar ® (polymères fluorés), et Pebax ® (polyéther block amide),...
  • Polypropylène : matériau plastique utilisé pour la fabrication d'emballages alimentaires et non-alimentaires (produits frais), de pièces pour automobile (pare-chocs), de mobilier de jardin, de fibres et de revêtements de sols.
  • Polystyrène : matériau plastique utilisé pour la fabrication d'emballages alimentaires et non-alimentaires, produits frais, d'appareils électroménagers et de matériel électronique (TV,audio-vidéo...)
  • Pression : force qui agit sur une surface donnée exprimée en Bar dans le milieu pétrolier.
  • Produits blancs : se dit des produits les plus légers issus du raffinage en raison de leur aspect transparent.
  • PVC (polychlorure de vinyle) : matériau plastique utilisé pour la fabrication de tubes, tuyaux, câbles, profilés pour la construction (fenêtres, portes, volets roulants...), revêtements de décoration (sols, murs, façades...), films et feuilles protectrices, disques.

> retour

R

  • Raffinage : ensemble des procédés de fabrication des différents produits dérivés du pétrole à partir de pétrole brut (distillation, stabilisation, reformage, désulfuration, craquage, conversion, etc.).
  • Raffinerie : installation industrielle où le pétrole brut est transformé en produits commercialisables.
  • Reformage : le reformage consiste à augmenter l’indice d’octane des naphtas obtenus par distillation.
  • Réserves : quantités d'hydrocarbures liquides ou gazeux que l'on espère extraire du gisement dans les conditions économiques du moment.

> retour

S

  • Séparation : première étape du raffinage qui consiste à séparer les différents hydrocarbures présents dans le brut en fonction de leur température d'ébullition. Ce traitement s'effectue dans des colonnes de distillation.
  • Stockage : ensemble des installations permettant de constituer une réserve de pétrole.
  • Stripping : procédé de séparation qui consiste à injecter de la vapeur d'eau dans les résidus de distillation pour récupérer les molécules les plus légères.

> retour

T

  • Terminal pétrolier : terme qui désigne les installations destinées à stocker la production de pétrole et de gaz naturel, ainsi que toutes les infrastructures nécessaires aux opérations de chargement et de déchargement des navires pétroliers et gaziers.
  • Torche : dispositif destiné à évacuer et à brûler les gaz qui ne sont pas utilisés.

> retour

U

  • Utilités : ensemble des usines produisant tout ce qui est nécessaire (eau, électricité...etc) au fonctionnement d'un gisement en production.

> retour

V

  • Vapocraquage : opération industrielle consistant à craquer thermiquement des charges pétrolières (naphta, gaz de pétrole liquéfiés, condensats) pour obtenir des oléfines et des aromatiques, qui seront ensuite séparés.
  • Viscoréduction : il s’agit en fait d’un craquage thermique, qui tout comme le craquage catalytique, permet de couper les grosses molécules en morceaux plus petits. Ce procédé s’applique au résidu de la distillation sous vide dans le cadre de la conversion.

> retour