En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies notamment pour réaliser des statistiques de visites afin d’optimiser la fonctionnalité du site.
Ok, tout accepter
Personnaliser
Please check an answer for every question.
Nous utilisons des cookies pour personnaliser le contenu, fournir des fonctionnalités et analyser notre trafic. Nous partageons également des informations sur votre utilisation de notre site avec nos partenaires médiatiques et analytiques, qui peuvent les combiner avec d'autres informations que vous leur aurez fournies ou qu'ils ont recueillies lors de votre utilisation de leurs services.

Maintenance

Des équipes dédiées

La plateforme est dotée d’équipes expertes, aux compétences multiples et dédiées au suivi des 20 unités de fabrication. Elles s’assurent en permanence que toutes les conditions sont remplies pour une exploitation sûre des unités et peuvent intervenir immédiatement en cas de dysfonctionnement. 

totaldonges_virginiebac.jpg

 

Arrêts de maintenance programmés

Plusieurs arrêts d’unités sont programmés chaque année : ils permettent de mener à bien divers travaux de maintenance et d’inspection. 

L’arrêt et le redémarrage font partie des opérations de pilotage des unités de fabrication. 
En dehors de ces périodes planifiées, les équipes de la raffinerie peuvent décider d’arrêter préventivement une unité si elles constatent que toutes les conditions ne sont pas remplies pour son exploitation optimale.

Ainsi, chaque année, ce sont plus de 55 M€ qui sont dédiés aux travaux de maintenance courante des unités de fabrication et du parc de stockage, auxquels il faut ajouter 30 à 40 M€ de travaux de construction.

Les grands arrêts

Tous les 3 ans, la plateforme connaît un Grand Arrêt : la moitié des unités de fabrication sont arrêtées pour contrôles réglementaires, optimisation et construction.

Un Grand Arrêt se décompose en trois étapes :

  • Arrêt progressif des unités pour mise à disposition des travaux
  • Travaux proprement dits
  • Redémarrage progressif des unités,

Soit une durée de 3 mois environ.

Pour mener à bien ces travaux particuliers, des intervenants d’entreprises extérieures complètent les équipes habituelles (2 500 pour le Grand Arrêt de 2015).

Un Grand Arrêt se prépare 3 ans en amont : une cellule dédiée est mise en place, composée d’un responsable d’arrêt, de deux adjoints (Logistique / Travaux), ainsi que de chefs de projets Métiers (Inspection, Electricité-Instrumentation, etc.), soit près de 30 personnes au début du projet.

Les effectifs de cette cellule s’étoffent ensuite progressivement pour atteindre environ 70 personnes quelques mois avant les travaux proprement dits.

 

La cellule de préparation du GA réalise les pré-diagnostics, définit le scope des travaux, détermine le calendrier, le budget…Elle mobilise également les équipes Total au fur et à mesure de ses besoins et prépare la logistique dédiée à l’accueil des intervenants sur le site. 

Le Grand Arrêt 2019

Les grands chiffres

Depuis fin avril, et pour une période de 2 mois, des travaux d’inspection et de maintenance d’une partie des unités du site, ont commencé, avec le calendrier suivant :

  • 23 avril-26 mai : arrêt progressif de certaines unités de fabrication
  • 13 mai-15 juin : 1 000 (1 500 en période de pointe) intervenants extérieurs investissent les différents lots de travaux.
  • 1er juin-28 juin : redémarrage progressif des unités.

Même si effectués périodiquement, ces travaux sont exceptionnels par leur organisation et leurs chiffres.

Au total, ce sont 200 entreprises expertes, dont certaines hyperspécialisées dans les travaux de grand arrêt, qui, de la phase de préparation depuis 2017 à la fin des travaux, mettront leurs compétences au service du site, totalisant 600 000 heures de travail, l’équivalent de 360 emplois temps plein sur un an.

50 % des salariés de ces entreprises sont locaux. Pour l’autre moitié, les intervenants sont majoritairement du reste de la France.

Plus globalement, le Grand Arrêt 2019 de Donges présente un budget d’environ 57 M€.

L’objectif des travaux est de moderniser certains équipements et d’assurer une exploitation en sécurité des unités sur la durée du cycle avant le prochain grand arrêt et par la même occasion d’accroitre la performance opérationnelle et environnementale de la raffinerie.

 

La logistique

La livraison des stations-service

Les travaux du Grand arrêt n’entraîneront aucune rupture dans la distribution des produits en station-service, les stocks ayant été anticipés depuis plusieurs mois et certaines unités continuant encore de fonctionner.

 

Le stationnement

Pour permettre d’accueillir facilement l’ensemble des intervenants, des signalétiques jalonnent les différentes entrées de la ville de Donges, dirigeant les véhicules vers deux parkings totalisant 1 200 places, aménagés sur un terrain appartenant à la raffinerie de Donges, près de la gare SNCF. Un cheminement conduit ensuite les piétons jusqu’à la Base-vie du GA19, qui accueille vestiaires et bureaux des entreprises. 

En lien avec les équipes de la municipalité de Donges, des contrôles sont effectués régulièrement afin de s’assurer qu’aucun véhicule d’intervenant n’est stationné sur le parking de la gare.

 

La restauration

Un restaurant spécifique est mis en place pour pouvoir répondre aux besoins des équipes intervenantes. 300 repas y sont servis chaque jour, les boulangeries dongeoises assurant une livraison quotidienne en pain.