If you continue to browse this website, you accept third-party cookies used to offer you videos, social sharing buttons, contents from social platforms..
OK, accept all
Personalize
Please check an answer for every question.
Deny everything
Allow everything
We use cookies to personalise content, to provide social media features and to analyse our traffic. We also share information about your use on our site with our socal media and analytics partners who may combine it with other information that you've provided to them or that they've collected from your use of their services.

Pipeline Donges-Melun-Metz

Son histoire

Crée en 1956 – durant la Guerre Froide – le pipeline Donges-Metz a été longtemps étudié, posé et exploité par la société TRAPIL (société des Transports Pétroliers par Pipelines) au profit des Américains. Il a ainsi – durant trente-deux ans – permis d’alimenter en carburant, les forces américaines stationnées en France et en Allemagne.

Les carburants, qui répondaient aux spécifications américaines, étaient desservis par les tankers en provenance des Etats-Unis ou par la raffinerie de Donges et livraient plusieurs dépôts de stockage.

En 1988 les Américains décident de concéder les droits d’exploitation du pipeline à l’Etat Français, qui décide par la suite de les allouer à la société privée SFDM (Société Française de Donges Metz), nouvellement créée à cet effet. Puis en 2000, la SFDM décide de le céder à son tour au groupe Bolloré.

Aujourd’hui, il relève des réseaux de pipelines civils et reste directement connecté au réseau des ODC/CEPS.

Son fonctionnement

Au départ de Donges, le pipeline dispose de 4 parcs interconnectés :

  • Ligne principale : 12 puis 10 pouces sur une longueur de 636 kilomètres.
  • Parc B – Centre d’Exploitation : coordonne la gestion des quatre parcs de stockage et est en tête de la ligne principale.
  • Parc A – relié à la Raffinerie : reçoit les tankers dans l’Estuaire de la Loire.
  • Parc C : est affecté au stockage
  • Parc D : est affecté au stockage et initialement au sea-line de Priac (aujourd’hui désactivé)
  • Les parcs A, C et D convergent vers B, avec des liaisons de 20 à 24 pouces.

Ses interconnexions lui permettent de transporter des produits entre les raffineries Total de Donges

Le Pipeline de Donges-Vern

A l’origine ce pipeline – long de 83 km et large de 12 pouces – alimentait en pétrole brut la raffinerie de Vern-sur-Seiche (35). Mais après les chocs pétroliers de 1978 et son démantèlement, seuls ses réservoirs de stockage survécurent. La raffinerie devient alors un dépôt de carburants pour la région et plus particulièrement pour la Raffinerie de Donges.