Projet d'avenir

En avril 2015, le groupe Total a annoncé un investissement de 400 millions d’euros pour améliorer la compétitivité de la raffinerie de Donges et ancrer son avenir dans le territoire nazairien. Ce projet permettra d’assurer au site de nouveaux débouchés. La construction de deux nouvelles unités de fabrication.

DEUX NOUVELLES UNITÉS DE FABRICATION

Le projet, en cours de déploiement, compte deux nouvelles unités, avec une mise en service prévue en 2021.

• Une unité de désulfuration des charges intermédiaires (HDT de VGO) qui permettra de produire des carburants moins soufrés et conformes aux évolutions des spécifications européennes.

 Une unité de production d’hydrogène (SMR) nécessaire au fonctionnement de l’unité de désulfuration. Cette unité, construite et opérée par Air Liquide, fournira l’hydrogène nécessaire au fonctionnement de l’HDT de VGO.

LE DÉTOURNEMENT DE LA VOIE FERRÉE

La ligne ferroviaire Nantes-Le Croisic traverse la raffinerie de Donges ainsi qu’un site emplisseur de Gaz de Pétrole Liquéfié Finagaz et un stockage de carburants, la SFDM.

Environ 60 trains transportant plusieurs milliers de voyageurs et des marchandises circulent quotidiennement sur cet axe. 14 d’entre eux s’arrêtent à la halte ferroviaire de Donges.

Le projet de contournement ferroviaire des sites industriels de Donges consiste à créer une déviation de la voie ferrée actuelle, d’une longueur de 4km au nord de la RD100, et à déplacer la halte existante à proximité du centre-ville de Donges.

 

chiffres_cles.png